Darwyne de Colin Niel

Editions du Rouergue – 21,50 euros

Mathurine travaille à la protection de l’enfance. On lui confie un signalement concernant un garçon de dix ans, légèrement handicapé, Darwyne Massily. C’est à Bois Sec, un bidonville gagné sur la jungle infinie, que vivent Darwyne et sa mère Yolanda, une beauté qui collectionne les conquêtes. Malgré des apparences rassurantes, Mathurine a l’intuition que quelque chose ne tourne pas rond dans cette famille. Dans ce roman où s’exprime magistralement sa plume expressive, Colin Niel nous emporte vers l’Amazonie, territoire d’une puissance fantasmagorique qui n’a livré qu’une part infime de ses mystères. Darwyne, l’enfant contrefait qui ferait n’importe quoi pour que sa mère l’aime, s’y est trouvé un refuge contre le peuple des hommes. Ceux qui voudraient qu’il soit comme les autres.
Avec ce roman, Colin Niel revient en Amazonie ; il s’empare d’une figure connue dans tout le domaine amazonien, le Maskilili, une créature enfantine qui a la particularité d’avoir les pieds à l’envers.