La crue de Amy Hassinger

Lassée de son mari, Rachel Clayborne, trente-deux ans, fuit l’Illinois en pleine nuit avec son bébé pour rejoindre le seul endroit qu’elle considère comme un refuge possible : la ferme de sa grand-mère dans le Wisconsin. Mais cette dernière, mourante, veut léguer son domaine à son auxiliaire de vie, Diane Bishop, membre de la tribu amérindienne des Ojibwés expropriée de sa terre à la suite de la construction d’un barrage imposée par…
la famille Clayborne. Bouleversée par la beauté saisissante du lieu et ses retrouvailles avec son premier amour, Rachel est emportée dans un tourbillon existentiel : doit-elle se battre pour garder la maison de son enfance ? Ou la restituer aux Bishop par souci de justice ? Saga familiale et drame intimiste, La Crue met en lumière, grâce à une écriture sensible et lyrique, ce que le barrage a détruit, une nature somptueuse et le mode de vie ojibwé.
Avec subtilité, Amy Hassinger évoque la folie démiurgique de l’être humain et l’anéantissement de la culture amérindienne.

Éditions Rue de l’échiqiuer

Prix : 24 euros