Lecture proposée par Jean Luc de Montbrun Lauragais

Une fois de plus, Jean-Christophe Rufin nous entraîne dans un de ses voyages et, cette fois-ci, cela sera à Conakry. Mais son héros principal, Aurel Timescu, est, lui, roumain ! et Consul de France en Guinée. Mais même dans ce poste, il reste un obscur diplomate, sous l’autorité de l’ambassadeur. Cependant, un matin, on trouve un ressortissant français suspendu au mât de son bateau. Aurel va alors avoir à cœur de résoudre l’énigme de la mort violente de cet expatrié … Mais Aurel n’est pas Sherlock Holmes, ce n’est pas par déductions rationnelles et cartésiennes qu’il fera avancer son enquête, cela sera plutôt par le ressenti et l’intuition, alimentés régulièrement par un verre de vin blanc !

Jean-Christophe Rufin utilise ici son expérience d’ambassadeur de France au Sénégal pour nous plonger dans les coulisses de la vie d’une ambassade en Afrique, nous en décrire les divers intervenants, les rapports de collaboration ou de jalousie qu’ils peuvent avoir entre eux, mais aussi pour nous faire vivre comment les relations d’établissent et se gèrent entre le personnel de l’ambassade et les autorités locales, relations nuancées où coopération, dissimulation ou même corruption se côtoient ou se mêlent subtilement, teintées d’arrogance et de néocolonialisme.

Jean-Christophe Rufin ne se dit pas l’auteur d’un polar, mais l’auteur d’un roman dans lequel il y a un meurtre et une enquête ! Peu importe le distinguo, ce livre se lit avec plaisir, intérêt et impatience. Et nous attendons les prochaines sorties puisque JF Rufin a annoncé une trilogie avec le même Aurel Timescu récurrent qui devrait nous amener en Azerbadjian puis nous ramener en Afrique entre Burundi et Mozambique.

 

Titre : Le suspendu de Conakry

Auteur : Jean Christophe Rufin

Éditeur : Flammarion

Prix : 19,50 €

 

 Je veux commander ce livre