Proposé par Jean Luc de Montbrun Lauragais

 

Il y a déjà quelques années, et en version originale anglaise, j’avais lu « A walk in the woods », traduit en français en « Promenons-nous dans les bois ». Je retrouve aujourd’hui Bill Bryson dans « L’été où tout arriva », avec une excellente traduction, où je reconnais bien son style mêlé de riche érudition et d’humour « british » puisque B. Bryson, Américain, a passé une grande partie de sa vie en Angleterre. Cela donne un texte où, au-delà des faits relatés, le sarcasme n’est jamais bien loin …

Dans « L’été où tout arriva », B. Bryson nous raconte la grande histoire de « 1927, l’Amérique en folie », sous-titre du livre, mais il raconte la grande histoire en nous évoquant les petites histoires et les anecdotes qui fourmillent de détails tous plus intéressants, étonnants et amusants les uns que les autres !

Même si le fil conducteur du livre est l’aviation et ses premiers exploits, et notamment celui de Charles Lindbergh, Bill Bryson nous resitue dans le contexte de la vie sociale, économique, politique, sportive, etc. de l’Amérique du moment. C’est tout simplement passionnant !

Au-delà de Charles Lindbergh, nous côtoyons aussi Nungesser et Coli, les présidents Coolidge et Hoover ; nous assistons aux débuts de la presse, des tabloïds et de la radio ; nous croisons Al Capone ; nous assistons aux exploits de tennis, de base-ball ou de natation ; nous voyons pousser devant nos yeux les gratte-ciels de New-York ; etc., etc. pendant 566 pages : un vrai bonheur de lecture !!!

 

Titre : L’été où tout arriva

Auteur : Bill Bryson

Éditeur : Payot

Prix : 24 €

 

Je veux commander ce livre